Les biodéchets ménagers

Les biodéchets ménagers, c’est quoi ?

Les biodéchets correspondent à la partie des aliments qui ne pas consommés par les ménages. Ce sont donc les épluchures, les pelures, les trognons, les coques, les coquilles, les os, le gras alimentaire et les huiles mais aussi les restes alimentaires.

Les biodéchets ménagers sont définis légalement par le décret n° 2011-828 du 11 juillet 2011 : “tout déchet non dangereux biodégradable de jardin ou de parc, tout déchet non dangereux alimentaire ou de cuisine issu notamment des ménages, des restaurants, des traiteurs ou des magasins de vente au détail, ainsi que tout déchet comparable provenant des établissements de production ou de transformation de denrées alimentaires”.

La valorisation des biodéchets ménagers en France

A l’heure actuelle, chaque personne en produit 105 kg par an (un tiers de nos poubelles) et la quasi-totalité est incinérée ou enfouie. Pourtant, ces déchets sont biodégradables, c’est-à-dire que dans la nature, ils sont dégradés naturellement en matière minérale (engrais).

Pourtant, des solutions de valorisation existent : le compostage et la méthanisation. La méthanisation est particulièrement intéressante puisqu’elle est rapide (quelques mois) et robuste (tolère tous les biodéchets).